Mes vacances au Cap Ferret

Cap Ferret

Mes aventures au Cap Ferret étaient uniques. Nous ne logions pas dans un hôtel trois étoiles, nous ne roulions pas toujours en voiture : c’est en fait la simplicité du lieu qui fait tout son charme.

Beaucoup d’hésitation avant de me lancer

Pour tout vous avouer, mes vacances au Cap Ferret n’étaient pas prévues. L’on avait pensé aller plutôt du côté de Bordeaux et continuer vers l’Espagne, mais bon pour X raisons ça n’a pas pu se faire. L’on m’avait parlé depuis longtemps de Cap Ferret, comme étant un vrai petit paradis pour jet set, sans pour autant être inaccessible au grand public. Fervent utilisateur de Google, je me lance et tape une recherche : vacances Cap Ferret.

Je m’y attendais déjà un peu : sur les trois premières pages de résultats, que des annonces de professionnels et pas une seule qui se démarque du lot. Et c’est devant un verre quelques jours plus tard que j’en ai parlé avec un couple d’amis à nous. A ma grande surprise, ils s’y connaissaient un peu… Ils m’ont vanté le coin et m’ont raconté certaines anecdotes rigolotes, en quelques minutes de discussion et je suis conquise.

Ils m’avaient filé pas mal de tuyaux, c’est ce qui m’a rassuré le plus. Quelques semaines plus tard, nous plions finalement bagages et partons pour Cap Ferret.

Un décor de cartes postales

bassin d'arcachon

A première vue, Cap Ferret est bien conforme à ce qui est affiché dans les brochures diverses. Cette station balnéaire est réellement agréable et accueillante. Situé tout au bout de la presqu’île de Lège—Cap-Ferret, la station balnéaire est bordée à l’ouest par l’océan Atlantique et à l’est par le bassin d’Arcachon, cette station regorge d’endroits magnifiques.

Moi qui aime les promenades paisibles, j’ai beaucoup apprécié la partie jouxtant le bassin d’Arcachon : il n’y a pas grand monde, tout est tranquille et l’on se laisserait même bercer par le clapotis de l’eau…

Les meilleurs endroits sont difficiles d’accès

On nous avait prévenus, mais on a tout de même sauté le pas. En effet, Cap Ferret est un endroit qui a plusieurs sites magnifiques, mais qui sont inaccessibles en voiture. Il faut donc y aller à pied, et avec un guide. C’est d’ailleurs une des raisons pour lesquelles cet endroit est réputé pour son charme exotique. Marcher pieds nus au fil des kilomètres, il faut le faire au moins une fois dans une vie…

Mais j’ai failli ne pas y arriver jusqu’au bout, se plaignant d’avoir des douleurs aux pieds. Ceci dit, je ne pouvais rêver mieux : j’étais une sorte d’Indiana Jones au milieu de nulle part. Ça c’est de l’évasion me dis-je !

J’ai particulièrement apprécié

Phare du Cap Ferret

La visite du vieux phare : nous étions venus vers 18 heures 30, fatigués d’une longue marche à pieds. Le soir, c’est absolument romantique et ça donne presque envie d’y rester toute la nuit. Attention, il n’est ouvert que jusqu’à 19 heures pendant l’été et jusqu’à 17 heures entre octobre et mars.

Evitez d’y aller en novembre et en décembre, c’est leur période de fermeture annuelle. J’ai également été subjugué par la chapelle de la Villa Algérienne : servant aujourd’hui de culte catholique, il s’agit d’un des seuls édifices ayant résisté à la destruction du palais dans les années 60. Ce qui m’a marqué personnellement, c’est le clocher de la chapelle, qui comportait à la fois un croissant et une croix. Comme quoi, la cohabitation peut être paisible.

Leave a Reply